Bien que les 600 km parcourus vers le sud m'aient apporté plus de lumière, de soleil, de chaleur et, pour l'instant, moins d'humidité, la fraîcheur de l'automne commence à se faire sentir et me donne des envies de soupe et de boissons chaudes. Pour le premier, c'est bien dommage que je n'ai pas eu la présence d'esprit de prendre des photos car, depuis 10 jours, c'est la fête de la soupe un soir sur deux. J'ai pris un livre à la bibliothèque de Nantes et je m'attèle à vider mes placards consciencieusement au fil des recettes.

Je vais donc vous parler de boissons chaudes, et plus particulièrement d'un beuvrage très trendy, le chai latte (prononcer aïe). Le terme chai vient du nom du mélange d'épices (clous de girofle, cardamome verte, poivre, cannelle, gingembre frais), le masala chai. En règle générale, le thé chai est fait à base de thé noir, des épices, de lait et de sucre. D'après ce que j'ai pu observer chez Coffee Shop Company, le chai latte est fait d'un mélange de lait moussé et de sirop thé chai (qu'on peut trouver ici par exemple). J'aime bien cette approche simplifiée mais je la préfère maison. J'ai donc trouvé une recette de sirop masala chai, donc sans thé, afin d'être le plus polyvalent.

Masala chai maison

Masala chai maison

J'ai opté pour cette recette.

Elle donne un résultat fort en gingembre, je pense recommencer en diminuant la quantité de cette racine pour un résultat plus "chaud", plus dans les épices. J'ai utilisé une mesure de 200 mL afin que cela rentre parfaitement dans un pot Bonne Maman. La texture est un peu trop liquide pour ne pas en mettre partout, je pense donc réessayer avec du sucre à confiture pour gélifier la préparation.

En terme d'utilisation ? C'est délicieux dans un yaourt (1,5 cuillère à soupe), dans un porridge et en latte bien sûr (2 cs pour un verre de 35 cL de lait/mousse de lait).

Retour à l'accueil