Dans les DIM (Do It Myself :-) ), il y avait mon voile. Tout au long de la préparation d'un mariage, on s'inquiète de petits détails ou d'incidents plus conséquents. Sur ce sujet, j'ai eu de sérieux doutes.

Tout est parti du fait que je souhaitais reprendre le voile de ma maman. Sur les photos, j'avais vu qu'elle avait 2 voiles : un long (du genre qui vole au vente et qui devait attraper tous les branchages) et un court. Ce que je ne savais pas, c'est que ce voile avait été découpé. Et effectivement, il me semble que c'est un porte bonheur (ou alors, c'est parce qu'elle s'en est servie pour me faire un tutu ???). Me voilà donc chez moi, avec les vénérables reliquats de ce qui étaient le voile de mariée de ma mère 45 ans plus tôt (j'ai calculé au moins 4 fois ... c'est bien ça).

Fort heureusement, je m'étais équipée du livre japonais dédié aux mariées (oui, j'ai un temps envisagé al folie de me faire ma robe. Fort heureusement, entretemps, j'ai craqué sur une robe en magasin. Ce qui m'aura évité pas mal de cheveux blancs) et ma coiffeuse m'avait donnée quelques explications. J'avais donc tout en main pour faire mon voile moi-même.

J'ai donc coupé un simple rectangle dont j'ai arrondi les bords. Dit comme ça, ça semble simple mais le tulle n'est pas une matière très pratique à couper, ça pixellise et ça fait des bords ! Après, il m'a suffit de passer un fil de coton (du genre qui se tricote en 2) sur une largeur. La coiffeuse n'a plus eu qu'à tirer sur le fil, à faire un noeud ... et c'était joué :-)

Mariage---Voile.jpg

Merci à Laurent Christophe pour la photo

Retour à l'accueil