Tels des enfants attardés ou des ados abrutis, nous adorons les pizzas. Sur place, à emporter ou maison, c'est un grand plaisir que nous sommes obligés de restreindre pour le bien-être de notre régime alimentaire. Les jours où nous décidons d'en manger sont donc des jours de fête (d'autant avec la petite bière ou le petit verre de vin qui accompagne immanquablement ce régal).

Jusqu'ici, nous n'étions pas très convaincus par les pizzas à la maison. Nous avons essayé différentes recettes de pâtes (plus ou moins d'huile d'olive, de levure), différentes abaisses de pâte (épaisse, fine, avec rebords, plates), différentes garnitures (très humides, peu humides), différents contenants (tôle, tôle percée, grille) et différentes cuissons (200°, 180°). Et puis nous avons changé de four. Et ça a tout changé. Sans aller jusqu'aux températures d'un four professionnel, le nôtre atteint un honorable 300°C. C'est ainsi que nous avons découvert que c'était la cuisson qui faisait la pizza.Ô joie, désormais, les pizzas maison ressemblent à des pizzas, ont l'odeur des pizzas, ont la texture des pizzas et ont le goût des pizzas. Pour un peu, on dirait des pizzas :-)

Cuisine 0047

Ici, chair de tomate en boîte, mozzarella, coppa et quelques touches de pesto

Retour à l'accueil